Angoulême 2016 : Retour en photos

Vous nous avez peut-être suivi durant les quatre jours du festival d’Angouleme via nos comptes Facebook ou Twitter. Pour vous et pour ceux qui nous auraient ratés sur les réseaux sociaux, voici un petit résumé de l’événement en photos alors que celui-ci touche à sa fin.

image image image image image image image image image image image image image

The Hoochie Coochie à Colomiers

Comme chaque année depuis 2007, l’équipe de The Hoochie Coochie sera présente ce weekend au Festival de Colomiers.

Cette année pas de performance théâtrale en association avec la compagnie Paradis-éprouvette autour des œuvres de Baladi ou de Gérald Auclin, ni d’expo, d’atelier ou de kakemonos géants comme cela a pu être le cas les deux dernières années.

Juste un stand… Mais aussi une séance de dédicaces organisée par la librairie Terres de légende au bar de l’Impro (7 rue Gambetta, Toulouse) le vendredi 15 novembre à partir de 18h.

4 auteurs seront présents: L.L. de Mars (Hapax, 3#1), Boris Hurtel (Prisonnier des Amazones), Gautier Ducatez (rédac’-chef de et auteur chevillé à la revue Turkey Comix), et enfin et surtout, en direct de Rotterdam, Pays-Bas, Mesdames et Messieurs, Marcel Ruijters, auteur d’Inferno (ce livre dont la couverture a été imprimée main avec l’aide de l’Imprimerie Trace).

Ces 4 auteurs ont bien entendu tous participé aux derniers numéros de Turkey Comix et seront présents sur le stand The Hoochie Coochie pendant toute la durée du festival de Colomiers!

Venez nombreux, que ce soit au bar ou au stand!

Le Festival BD de Colomiers se tiendra du vendredi 15 au dimanche 17 novembre.

 

Lancements de Hapax et Séquences au Monte-en-l’air

Les voilà, les nouveautés de mai par The Hoochie Coochie! Hapax, un essai graphique dans lequel L.L. de Mars débat sur le plagiat et la condition de l’artiste authentique et Séquences, une anthologie inédite des explorations narratives surréalistes de Robert Varlez.

Pour fêter l’évènement comme il se doit, les deux auteurs participeront une grande soirée de lancement le 29 mai à la librairie Le Monte-en-l’Air avec à la clé, des dédicaces des deux artistes et un concert solo de L.L. de Mars. Ce sera aussi l’occasion de fêter la sortie de Ressac, livre co-écrit par Choi Juhyun et L.L. de Mars qui vient de paraître aux éditions Tanibis.

Séquences, Hapax et Ressac
le Mercredi 29 mai à partir de 18h30
au Monte-en-l’Air, 2 rue de la Mare, 75020 PARIS
>> Évènement Facebook 

Séquences, de Robert Varlez


Au cœur des années 1970, l’artiste Robert Varlez s’invente une forme singulière d’écriture dessinée et nomme Séquences le fruit de ses explorations.

Nourries aussi bien à la chronophotographie d’Eadweard Muybridge qu’au surréalisme et à la bande dessinée, ces travaux explorent les possibles du langage graphique et engagent des combinaisons multiples en vue d’inventorier des jeux de contamination des vides par les pleins, du blanc par le noir, des cadres par les motifs…

Ces Séquences ont été initialement publiées dans plusieurs périodiques littéraires, dont la prestigieuse revue Minuit. Au sein de cette dernière, les travaux de Robert Varlez côtoient aussi bien ceux de Samuel Beckett que de Martin Vaughn-James.

Depuis lors restées dans l’ombre, ces Séquences réémergent aujourd’hui sous la forme d’une anthologie raisonnée, prouvant près de quarante ans après leur première publication qu’elles n’ont rien perdu de leur remarquable modernité, tout à la fois fascinantes dès le premier coup d’œil et ne se dévoilant dans leur complexité qu’après plusieurs examens attentifs.
www.thehoochiecoochie.com/catalogue/livres/hors-collection/114-sequences

 

Hapax, de L.L. de Mars


Le terme « hapax » désigne en littérature les mots ou expressions qui sont d’occurrences rares ou uniques. Ici, Hapax désigne l’œuvre originale, « l’indéfinissable façon de gribouiller une toile ». Hapax est donc un essai dessiné d’esthétique portant notamment sur l’authentique et le plagiat, l’original et son simulacre à vocation mercantile, dans lequel L.L. de Mars nous amène à réfléchir aux conditions de la création, à la perpétuation de l’idée artistique à travers le temps et à la corruption de cette idée par la récupération à peu de frais (et peu d’efforts).

Le premier des prolégomènes à cette fameuse bande dessinée de droite est de parler de l’œuvre plagiée en termes amoureux. Dès lors, L.L. De Mars réfute l’idée d’un simple vol dès lors qu’il s’agit d’une récupération artistique et lui oppose la notion de viol.

Livre éminemment érudit et puissamment radical, Hapax n’en est pas moins clair et intelligible. Et il se pourrait bien que la singularité, la sincérité et l’intelligence de l’œuvre L.L de Mars fassent de celle-ci un hapax autant qu’un chef-d’oeuvre durable.

www.thehoochiecoochie.com/catalogue/livres/hors-collection/113-hapax

PFC #3 / gravures avec les auteurs

La semaine à Pierre Feuille Ciseaux nous a aussi permis de faire découvrir ou redécouvrir la linogravure et la gravure sur bois aux auteurs en résidence. Nous avons ainsi imprimé des gravures de Alice Lorenzi, Andréas Kündig, Anne Simon, Benoît Preteseille, Bert, François de Jonge, Ibn Al Rabin, Joe Dog, Lucas Varela, Marie Florentine Geoffroy, LL de Mars, Matti Hagelberg, Mazen Kerbaj, Polina Petrouchina, Tony Papin, Tony Rageul et Zak Sally. Trêve de name-dropping, voici les images les plus réconfortantes qu’un graveur puisse imaginer.

On commence avec le maestro de la carte à gratter, Matti Hagelberg, qui s’est découvert une nouvelle passion: pas moins de 4 gravures en autant de jours! Joe Dog décrivait l’espace de travail de Matti telle une cage de hamster, tant les copeaux de bois recouvraient le sol autour de lui.

Photos : Charline et Alcor + Gautier + Raphaële et Olivier