Inferno: coup de coeur du site L@BD du Centre national de documentation pédagogique

Sur le site L@BD du Centre national de documentation pédagogique, qui référence une bonne partie de notre catalogue, l’un d’entre eux a plu en particulier:

c’est Inferno de Marcel Ruijters!

Inferno de Marcel Ruijters, dans tous les bons CDI!

Inferno en coup de coeur sur le site de L@BD

Le Temps est proche sélectionné pour Angoulême 2013

C’est avec une joie non feinte que nous vous annonçons que Le Temps est proche de Christopher Hittinger a été intégré à la sélection officielle du Festival d’Angoulême pour l’édition 2013.

Cette nouvelle achève donc la mise en avant de The Hoochie Coochie par le FIBD pour sa 40ème édition, qui présentera également dans le cadre de sa programmation officielle une exposition rétrospective de nos 10 ans d’activités.

Plus d’informations :
Le Temps est proche sur notre site

 

 

Petit rattrapage autour de Martes Bathori et de Hoïchi le sans-oreilles

Mesdames, Messieurs,

 

Veuillez, je vous prie, accepter nos plus humbles excuses pour ce qui suit.

Nous sommes au regret de vous annoncer que nous vous prévenons un peu tard pour assister au vernissage de l’exposition Famille Saucisse Parti de Martes Bathori au Dernier Cri à la Friche Belle de Mai à Marseille.

Vous ne passerez pas par la case « Saucisse », et ne toucherez pas aux verres de pastis, ni même aux glaçons.

En effet, le vernissage s’est tenu le vendredi 31 août, soit le premier jour de ladite exposition.

Celle-ci sera toutefois visible jusqu’au dimanche 30 septembre 2012, et ne manquera pas de vous intriguer…

Afin de nous faire un peu plus facilement pardonner, nous vous annonçons qu’une autre exposition autour du travail de Martes devrait avoir lieu pendant le Monstre festival qui aura lieu à l’Usine à Genève des 16 au 18 novembre prochain.

Et puis… Nous vous prions de trouver un petit rattrapage autour du superbe livre Hoïchi le-sans-oreilles (et autres histoires de fantômes japonais) que Martes Bathori a livré en 2011 aux éditions The Hoochie Coochie :

Radio Grandpapier en parlait dans son émission du 22 juin 2011 en notant entre autres qu’  » il y a quelque chose de très efficace dans le suspens ». Tout cela se passe dès la minute 68, et pour répondre aux interrogations des animateurs (minute 77), Hoïchi le-sans-oreilles a été publié à un format très proche des planches originales.

– David Fournol en a fait une chronique docte et subtile, sur son blog « une autre histoire« .

– Sur l’Accoudoir, Mikaël Demets remet Hoïchi le-sans-oreilles en perspective des précédents travaux de Martes Bathori en concluant notamment « que ces histoires pour faire peur, qui racontent aussi les afflictions d’une société en plein bouleversement, s’inscrivent parfaitement dans la tradition du manga d’horreur de Kazuichi Hanawa, Junji Ito ou Gou Tanabe. »

 

Pour information, Thierry, le très bon libraire de la librairie Camponovo à Besançon, s’était avoué d’abord désarmé au premier survol de l’ouvrage, avant de se raviser et de le classer parmi les indispensables du premier semestre 2011 suite à une lecture attentive.

Nous finirons cet article en vous recommandant, en complément du livre de Martes Bathori, la lecture des livres originaux de Lafcadio Hearn bien entendu, mais aussi, le visionnage de l’excellent Kwaidan de Takeru Kobayashi (1964). Attention, ceci est (encore) un chef-d’œuvre !

 

Gregory Mackay reçoit un prix

« Slow Panic », la bande dessinée de Gregory Mackay qui figurera dans le prochain Turkey Comix, vient de recevoir le Lord Mayor’s Creative Writing Award de la ville de Melbourne dans la catégorie Graphic short story. Ont été soulignées la qualité d’écriture et de dessin, et le point de vue intelligent de Gregory sur une expérience relativement universelle.

« Slow Panic » sera la première histoire de Gregory Mackay publiée en français sans le personnage de Francis Bear. Un second opus des aventures de l’ours chéri des lecteurs de Turkey Comix est cependant en cours d’écriture de l’autre côté de la planète…

On n’en dira pas plus… Faudrait pas gâcher le plaisir et de toute façon, on n’en sait pas beaucoup plus.

Même sous la torture.

Saurez-vous retrouver Gregory sur cette photo? Indices: il ne s’agit pas d’une femme, il ne porte pas de barbe et n’a pas l’air d’un membre du Lions Club.